Un autre monde s'offre à vous
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ruines de fort Al-Kazat

Aller en bas 
AuteurMessage
Khamsin
Seigneur des Vents
Seigneur des Vents
avatar

Masculin Nombre de messages : 270
Age : 28
Rang du Royaume : Roi du Burdinuis
Compagnon (animal) : Femto (faucon)
Spécialités : Parkour et assassinat
Date d'inscription : 15/09/2007

Feuille du personnage
Profession: assassin
Âge actuel: 29
Pouvoirs spéciaux:

MessageSujet: Ruines de fort Al-Kazat   Mer 26 Sep - 23:11



Quelques heures de chevauchées séparaient Deldarin de ces étranges ruines, que lui avaient indiquées quelques clients d'une auberge peu accueillant à l'approche d'une lame que le spadassin brandissait sous leurs gorges, que Khamsin se hâta de parcourir, ne préfèrant rester trop longtemps à proximité de la garde de la cité dont la vue semblait s'être assez étrangement détournée de lui, mais si légèrement que la discretion restait de mise. Parvenant sur place alors que la nuit prenait ses droits sur les plaines d'Hortonur ponctuée par d'impressionantes montagnes, apercevant aux dernières lueurs de l'astre solaire ce fameux bâtiment dont on lui avait parlé, le spadassin se dépêcha de gravir les rocs escarpés, alors que peu de lumière lui parvenait encore, alors qu'en totale obscurité il ne pourrait gravir cela aussi facilement, tant les prises étaient ardues à atteindre par endroits. La Lune, par morceaux voilée par de noirs nuages dont on avait presque l'impression qu'ils allaient chuter sur les pics tant ils étaient menaçants et lourds, Khamsin profita de cette obscurité pour se mouvoir jusqu'à ce qu'il semblait être l'entrée de ce donjon en morceaux.
*Qu'est-ce que c'est?*
Cessant de bouger et d'émettre le moindre son, le spadassin perçut d'étranges crepitements, celui de braises enveloppant et dévorant des rondins de bois certainement. La presence de sa cible confirmée, Khamsin afficha un léger sourire, gravissant la façade par endroits branlante de cette tour où se terrait sa proie. Parvenant au niveau d'une arcade qui tenait lieu de fenêtre autrefois visiblement, le spadassin observa un être, dont l'ombre vacillait de concert avec les flammes devant lesquelles il se tenait, dans de noires trousses telles qu'elles ne laissaient planer le moindre doute sur son identité.
*Hm, tous aussi discrets, visiblement. Mais qu'est-ce que...*
Toujours perché en hauteur, observant le coeur du bâtiment s'élevant seulement en hauteur, Khamsin decela la presence d'autres individus, mais vêtus differemment. Un simple coup d'oeil suffit à reconnaître des hommes de cet acabit, aux bandanas et orripeaux tendant vers le marron sale.
*Des bandits, avec cet assassin? Intelligent. Si il a des moyens pour s'octroyer les services de tels individus...*
Penetrant depuis l'arcade dans la salle circulaire furtivement, le spadassin ne révela sa presence que lorsque sa lame fut défourrée, et qu'il se fut saisit de l'assassin par le bras, l'entravant en maintenant une certaine distance, peu enclin à goutter aux ruses dont pouvait receler ce fameux meurtrier.
"Oh, je vois. Il a trouvé quelqu'un qui puisse arriver ici finalement."
"Parle si je t'interroge. La garde veut ta mort, à combien estimes-tu qu'elle devrait être évitée?"
"Un garde? Oh, je vois. Ainsi mon propre frère envoie un assassin à ma poursuite, quelle farce."
"Ferme-la, j'ai dit. Rien à faire de qui c'est, pour l'instant ce n'est lui mais moi qui tend un couteau sous ta gorge, imbecile."
"Hm, mais dis-moi, combien il te paye? 1000 pièces d'or, hein? Mais que penserais-tu du double, pour retourner le contrat contre mon frère?"
"Fais un effort. Tu te coltines bien ces deux larbins, tu dois bien avoir un pécule te permettant de faire plus."
"Voyons, 2500 pièces d'or, qu'en dis-tu? Tu connais le métier, tu sais qu'il faut beaucoup de gerbes de sang pour parvenir à ça."
"2500... Bien, faisons affaire."
"Oh, t'es un vrai mercenaire l'ami, j'aime ça..."
L'expression du spadassin était restée figée toute la conversation durant, hormis lorsque l'assassin ceda enfin à la demande pressante de Khamsin. Alors que sa proie lui tendait, il se saisit d'une bourse en cuir, regorgeant de pièces étincelantes, dont elle était garnie à souhait. S'en saisissant, le spadassin fit mine de celer le contrat par une poignée de main, mais se saisissant de celle de sa proie, il l'immobilisa, alors que la lame jaillissant de son poignet gauche fendait l'air puis la gorge de l'assassin si rapidement que les bandits n'eurent pas plus de réaction que l'assassin, qui s'effondra raid mort alors que Khamsin se saisissait d'un parchemin pendant à la ceinture de sa victime, et bondissant depuis un pillier se rattrapait à la corniche sous l'arcade. Fuyant de la vue des brigands, qui ne pouvaient le suivre, le spadassin se hâta de redescendre les falaises escarpées sans repère, bondissant de roc en roc alors que chaque saut pouvait lui être fatal.
*Quite à mourir, faisons-le rapidement...*
Avec une velocité remarquable, Khamsin parvint à sa monture, et bondissant sur elle, la talonnant d'un vif coup de talon, se mit à chevaucher à fort vive allure vers Deldarin, où son mandataire l'attendait.
*Assez bête pour se faire avoir ainsi, comment pouvait-il se targuer d'être un assassin competent, l'imbecile.*

_________________
Le vent efface l'image d'un mirage à deux visages...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ruines de fort Al-Kazat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Fort-Liberte: Complexe portuaire, industriel et commercial
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ternoluis :: le Royaume des Humains :: Deldarin-
Sauter vers: