Un autre monde s'offre à vous
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Campement de Nyx

Aller en bas 
AuteurMessage
Khamsin
Seigneur des Vents
Seigneur des Vents
avatar

Masculin Nombre de messages : 270
Age : 28
Rang du Royaume : Roi du Burdinuis
Compagnon (animal) : Femto (faucon)
Spécialités : Parkour et assassinat
Date d'inscription : 15/09/2007

Feuille du personnage
Profession: assassin
Âge actuel: 29
Pouvoirs spéciaux:

MessageSujet: Campement de Nyx   Sam 24 Nov - 17:07



Une journée d'âpre chevauchée eut tôt fait de conduire Khamsin en Hortonur, où il devait se rendre afin de bénéficier au plus vite de l'absolution de Maeshek. Sur son étalon blanc, 'emprunté' à un garde de la zone transfrontalière afin qu'aucune distinction avec un canasson de cette terre qu'il n'aimait guère ne soit possible, l'assassin parvenait à proximité du Deldar, et ne mettait longtemps avant de repérer le camp provisoire instauré par les brigands et meurtriers de passage, dissimulé par un bois aux hautes cimes où les gardes n'osaient par chance s'engager. A l'orée de ce bois, le spadassin mit pied à terre, et les renes de sa monture en main y pénétra. Le-dit campement n'était fort loin de la lisière, ainsi l'assassin ne marcha que quelques secondes avant de distinguer la lueur vacillantes de foyers que l'on avait allumés. S'engageant vers eux, il déambula entre les tentes de fortune et les bandits qui infestaient la zone, basculant la tête afin que son visage demeure inconnu des hors-la-loi.
*Si un seul d'entre eux me reconnait, cela risque de compromettre la mission.*
Auprès d'un feu crepitant, l'assassin prit place, aux côtés de quelques brigands avinés qui tentaient de cuver l'alcool qu'ils avaient bus, et se mit à écouter discrètement deux bandits qui, à quelques pas, parlaient à demi-voix.
"Tu sais bien qu'il voudra pas ! Il veut jamais ! Pff, tout ce qui l'interesse c'est..."
"Ouais, mais y'a bien un moyen. Ce Nyx, tu as vu comment il est vêtu? Il doit avoir pas mal d'objets de valeur..."
"Ouais, ouais... Mais à moins que tu saches comment te transformer en femme, tu peux abandonner, minable !"
Ayant savouré cette discution animée de bout en bout, l'assassin quitta le brasier auprès duquel il s'était assis et revint vers l'entrée du campement.
*Hm, c'est donc cela qu'il lui faut. Je sais où le trouver, il ne me reste qu'à l'approcher. Essayons d'en trouver une, je pourrais l'approcher si j'avais quelque chose à lui offrir...*

_________________
Le vent efface l'image d'un mirage à deux visages...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khamsin
Seigneur des Vents
Seigneur des Vents
avatar

Masculin Nombre de messages : 270
Age : 28
Rang du Royaume : Roi du Burdinuis
Compagnon (animal) : Femto (faucon)
Spécialités : Parkour et assassinat
Date d'inscription : 15/09/2007

Feuille du personnage
Profession: assassin
Âge actuel: 29
Pouvoirs spéciaux:

MessageSujet: Re: Campement de Nyx   Sam 24 Nov - 21:14

Après s'être éloigné quelques temps du lieu où étaient réunies la majorité des tentes, l'assassin distingua des geôles, et quelques sanglots en parvenant, tandis qu'une voix s'élevait non loin, en réponse aux pleurs cristallins.
*C'est plus interessant.*
S'approchant davantage, Khamsin apperçut un bandit, se tenant face à des cages où des esclaves étaient maintenus entravés et prisonniers. Venant vers le gardien de ces cellules de fortune, le spadassin ne cessait de s'avancer vers le gardien, qui depuis peu l'avait remarqué. Faisant mine de s'approcher d'une des cages, l'assassin attira l'homme, avant de rapidement planter sa courte lame dans l'échine du brigand, qui n'émit qu'un faible gémissement, alors que le sang emplissait le larynx et asphyxiait l'homme, qui ne put assurer la moindre resistance. Se saisissant d'un trousseau de clés pendant à la ceinture de la dépouille, Khamsin parvint à ouvrir la porte d'une des geôles, et en tirer une jeune enfant, qui impressionée ne laissa échapper nul mot, nul son de sa bouche. Les autres prisonniers élevèrent leur voix, mais le premier de ceux-ci n'eut pour toute réponse qu'une vive lame volante qui vint se ficher dans sa poitrine, lui donnant la mort aussitot.
*Silence...*
Apeurés, scandalisés, les esclaves se turent, voyant l'assassin qui n'avait jusqu'alors dit mot apposer son index sur ses lèvres pour leur signifier qu'il leur fallait faire silence. Prenant la jeune fille par la main, il se mit à serpenter entre les tentes, tentant de se substituer aux regards des bandits pour ne pas éveiller leur curiosité. A l'approche d'un campement aux tentures de qualité et plus imposant encore, l'assassin ne laissa qu'un léger sourire traverser son visage, alors qu'il sentait le regard de la fillette se poser sur lui.
"Ce ne sera pas long, gamine. Ne dis et fais rien, si jamais tu veux vivre, c'est tout ce qu'il te faut savoir."
S'avançant vers l'impressionante tente, le spadassin et l'enfant arrivèrent face à un brigand, imposant par son gabarit, et plus encore par le coutelas qui lui tenait lui d'arme.
"Un petit cadeau, pour Nyx Double-Lame."
"Et où tu crois aller, toi?"
"C'est moi qui l'amène. Si tu crois que je vais lui laisser pour rien, tu as tort. Et si il s'avère interessé, je pourrais lui dire où en trouver..."
La sombre expression qui courait sur la figure sévère de l'assassin, partagée avec le brigand, faisait pallir la jeune enfant, qui semblait retenir quelques larmes au coin de ses yeux, à la vue du molosse qui gardait l'entrée, et de cet être si étrange. S'accordant avec le garde, Khamsin pénétra avec la jeune fille dans la tente, passant quelques voilures, lorsqu'une chambre leur apparut, dotée d'un lit que l'assassin ne se serait attendu à voir dans un lieu si sordide, ainsi que quelques parchemins déroulés sur une table où repousait une lanterne ouvragée, dérobée, ainsi que tout le mobilier à n'en pas douter. Un homme, aux longs cheveux noirs et à la barbe finement tressée, vint les acceuillir froidement.
"Que fais-tu là, vermine? parle, ou je te tranche les jambes !"
L'assassin s'avança lentement vers l'homme, et lui parla posement, observant les épées pendant à chacun de ses flancs.
"Seigneur Nyx, j'ai ceci pour vous. Elle est encore jeune et vive, je suis sûr que vous y trouverez de l'interêt. Tant que nous pouvons nous accorder sur un prix, bien entendu..." Revenant vers l'enfant après que l'homme n'ait été convaincu de la visée mercantile du spadassin, Khamsin apposa sa main sur l'épaule de la fillette, et la mena jusqu'au bandit, avant de faire mine de se retirer. D'un pas léger, l'assassin se dissimula derrière les tentures alors que l'attention de sa proie était accaparée par l'objet de sa lubricité, et attendit que l'homme n'ait déposée l'enfant sur son lit pour s'avancer dans son dos, et en un léger cliquetis et sifflement de l'acier fendant l'air transpercé la gorge de sa cible de part en part avec sa lame, avant de la retirer rapidement en laissant échapper une gerbe de sang qui vint maculer les tentures. Le cadavre s'effondrant lourdement au sol, l'assassin revint vers l'enfant qui pleurait en silence, et se dirigea vers la sortie. Lâchant la main de la jeune fille, le spadassin défourra rapidement sa lame et fondit sur le garde posté à l'entrée du lieu du meurtre, le frappant du talon au mollet pour achever violemment le colosse reposant genou contre terre en lui fendant le crâne du fil de son épée. La main maculée de sang, il reprit celle de la fillette et fuit par les bois en courant, tandis que l'enfant peinait à tenir la cadence. Arrivés sans être découverts en lisière du bois, à proximité du fil du Deldar, le spadassin relâcha la légère menotte ensanglantée de la petite, et la posa sur la selle de sa monture, qu'il avait pris le soin de déposer quelques centaines de mètres non loin avant de la trouver. A quelques pas d'un village aux cheminées fulminantes, l'assassin fit mettre pied à terre à l'enfant, ses yeux encore bouffis par les larmes, un air hagard sur son jeune visage, maculé de quelques gerbes de sang, et sans un mot se remit en selle, puis talonna la monture pour qu'elle s'échappe à travers les plaines, sous le regard de la jeune enfant apeurée et laissée à elle-même.
*Pas le temps pour ça, gamine, je ne peux rien faire de plus...*
*Et heureusement, tu en a déjà fait assez, mon prince !*

_________________
Le vent efface l'image d'un mirage à deux visages...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Campement de Nyx
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partenariats & Recueil de Sites et Forums
» Le campement des elfes après la bataille[IMPORTANT]
» Attaque d'un camp orque
» Le campement d'El Dimbar
» Equipage des têtes Brulées !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ternoluis :: le Royaume des Humains :: Deldarin-
Sauter vers: