Un autre monde s'offre à vous
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Ordre des Serpentis Venenifer

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'Ordre des Serpentis Venenifer   Mer 12 Déc - 17:52

Serpentis Venenifer




Origines :

Des pics noirs, pointus... Un vent violent, glacial... Deux silhouettes, juste deux.
Feminines à première vue, une cape noire sur les épaules, et un capuchon couvrant leurs visages, elles avançaient à pas réguliers sur le flanc de la montagne. L'une d'elles possedait d'etranges lames, tandis que l'autre avait un arc sur l'epaule et un carquois sur le dos. Au fur et à mesure de leur marche, des nuages noirs eurent le temps de s'installer dans le ciel.
Attrapant une pierre pour se hisser encore plus haut, une goutte tomba sur la main d'une des jeunes femmes. Doucement, la goutelette roula sur le dos de la main de la jeune femme avant de venir se heurter au sol. Les deux silhouettes levèrent alors la tête vers le ciel, et observèrent les nuages.
"Il serait temps d'arriver, fit l'une d'elle.
- Nous y somme presque, ne t'en fais donc pas..." repondit l'autre avec assurance.
Continuant leur ascension sous la pluie, les jeunes femmes s'arretèrent de monter lorsqu'elles arrivèrent près d'une paroie etrangement lisse, recouverte de lières. La jeune femme la plus agée des deux fit glisser pensivement sa main sur la surface lisse, avant de la passer sous les lières et d'en retirer un objet argenté. Ce dernier fut placé plus haut, dans une encoche sur le mur fait exprès pour lui. La jeune femme le fit tourner methodiquement dans cette encoche, et lorsqu'elle s'ecarta, un bruit ancien se fit entendre. Sans plus attendre, la jeune femme demanda l'aide de l'autre, et toutes deux se mirent à déplacer un rocher qui avant semblait imbougeable. La plus agée des deux, qui pourtant avait seulement vingt-quatre ans, se glissa furtivement et agilement dans le trou que dissimulait le rocher. L'autre la suivit, sans faire aucune reflexion. Parcourant alors les "couloirs" qui avaient été creusés dans la roche, la jeune femme se dirigea aisément vers un lieu amenagé. Plusieurs silhouettes encappuchonées se tenaient en formant un cercle, et tout en ne se pressant pas, les deux jeunes femmes prirent place en son sein.
"Votre arrivée fut longtemps désirée, Yria... Mais, à ce que nous pouvons voir, vous nous avez ramené une autre personne..." fit un homme en robe rouge sang, qui se tenait au milieu du cercle, et qui s'etait approché vers la jeune femme la plus agée.
"En effet, Stylis... Si nous sommes ici, ce n'est pas pour vous écouter dire vos paroles lassantes et repetitives, declara la jeune femme alors que les autres personnes presentes semblaient offensées. Nous sommes donc présentes en ce lieu pour relever le défi..."
Cette fois-ci, une exclamation generale se produisit, alors que toutes les personnes presentes se mettaient à parler. Cependant, la jeune femme resta droite, et serieuse.
"Allons, silence... SILENCE ! se mit à hurler l'homme à la robe rouge, Yria, tu ne peux faire ça !
- Auriez-vous oublié la politesse Stylis ? siffla la jeune femme avec acidité, le vouvoiement existe encore...
- P-Pardon Yria... fit l'homme, troublé par les propos acides et serieux de la jeune femme. Vous savez que si vous reussissez, notre ordre vous... Appartiendra...
- Je le sais très bien. C'est la raison pour laquelle je suis ici Stylis, et c'est également l'une des raisons de la présence de ma soeur en ces lieux.
- Yria... T-... Vous sentez vous prête à tenter de relever ce défit dont personne n'a finit à rester vivant ?
- Vous perdez vos paroles Stylis, votre phrase ne veut pratiquemment rien dire, vous inversez l'ordre des mots. Cependant, il se va de soit que je désire en effet relever et gagner ce défit."
Un silence s'installa alors, de respect ou de crainte, on n'aurait put le dire. L'homme en robe rouge fit alors un etrange signe, puis fit signe à Yria de le suivre. Cependant, cette dernière resta sur place.
"Ma soeur ici présente sera temointe avec l'un de vous que bientôt, je serais votre nouvelle Serapïs...
- Yria voyons...
- Suffit ! Cette epreuve sera déjà assez fatiguante, inutile qu'en plus je me fasse avoir. Eris, viens avec moi.
- Eleydan, avec moi."
Un elfe noir sortit alors du cercle, ainsi qu'Eris et Yria. Tout trois furent conduits par l'homme en robe rouge vers un autre lieu. Yria fut dépossédée de ses armes, qui furent remises à Eris. Les mains plaquées contre le mur, elle fut egalement fouillée. N'ayant rien trouvé d'autre, l'homme rentra alors dans une pièce, faisant signe à Eris et l'elfe noir d'aller dans celle juste à côté. Penetrant dans cette dernière, Eris fut surprise de voir que du verre avait était installé, permettant ainsi de voir la pièce d'a côté. Ainsi, la jeune femme put observer toute la scène. L'homme en rouge avait attaché Yria au mur avec des chaînes, et se dirigeait à présent vers un vase en verre, où il en ressortit avec soin un serpent venimeux. Le laissant onduler à terre, l'homme se hata de sortir de la pièce, la fermant à clé. Venant rejoindre Eris et l'elfe, il observa alors à son tour les evenements qui allaient suivre...
Le serpent ondulait sur le sol, se rapprochant dangereusement de la jeune femme, qui, elle, restait impassible. Le serpent, n'etant plus qu'a quelques centimètres d'Yria, se dressa alors, se mettant à siffler... La jeune femme l'observa, ne bougeant pas. Son regard se fit etrange, et un sourire vint se placer sur ses lèvres.
"Nous sommes pareils toi et moi, tu vois ? Sauf que je possède quelque chose que tu n'as pas... Du moins pas encore..."
Le serpent ne bougeait plus, toujours dréssé. Il se tenait à quelques centimètres du visage de la jeune femme, qui souriait toujours.
Dans l'autre pièce, Eris observait cette scène avec inquiétude, tandis que les deux autres observaient avec un air interessé, sauf que l'homme en rouge etait plutôt stressé, et avait peur de perdre sa place a priori...
Yria, plongeant son regard dans les yeux du serpent, poursuivit ses paroles.
"L'affection existe en moi à présent... Tu te souviens de moi n'est-ce pas ? C'est la deuxième fois que l'on se retrouve en face à face, et la dernière fois, en me plantant tes crochets dans mon bras, tu as bien faillit me tuer... Mais aujourd'hui c'est différent n'est-ce pas ? Tu m'écoute et me respecte... Tu as à apprendre de moi... Alors, apprenons l'un de l'autre..."
Comme si le serpent comprenait ces paroles, il recula, se remettant sur le ventre, ondulant vers Yria, montant sur elle, s'enroulant autour de son cou, sans l'etrangler pour autant. Il avait laissé beaucoup de place, pour ne pas tuer sa nouvelle maîtresse...
Abasourdi, l'elfe noir quitta la pièce, se hatant de diffuser la nouvelle. L'homme en rouge, quand à lui, prit une épée, se dirigeant vers Yria.
"Je ne peux perdre ma place..." murmura-t-il, comme obsedé par l'envie de la tuer.
Mais alors qu'Eris accourait pour l'en empecher, se fut les autres personnes qui la tuèrent, et vinrent liberer la jeune femme avec respect. Yria se releva alors, passant sa main droite le long du serpent. Doucement, elle le rajusta sur ses épaules pour le moment.
"A qui devez-vous obeissance ? demanda-t-elle d'un ton neutre.
- A vous, Serapïs... firent-ils en coeur, tout en s'inclinant.
- Bien, Eris sera ma seconde... Debarassez-moi de cette ordure..."
Comme lasse, Yria sortit de la pièce, se dirigeant vers un coffret, qu'elle ouvrit. S'emparant d'objets argentés, elle en donna un à chaque personne présente.
"Assassins, voleurs, mercenaires, espions... Tous ici êtes à présent liés jusqu'a votre mort à notre ordre. Cette bague sera notre signe de reconnaissance, ne la perdez pas... La perdre serait perdre votre vie... Est-ce clair ?"
Les personnes aquiecerent d'un hochement de tête, passant leur bague à leur doigt.
"Partez, je vous tiendrais au courant de nos prochaines reunions... Cette montagne ne me convient pas, ou plus plutôt... L'accès y est vraiment trop embetant, qui plus est, notre activité va doubler, voir tripler... Je vous ferez savoir le lieu de notre prochain rassemblement."
Il fut seulement quelques minutes pour qu'Yria se retrouve seule avec sa soeur.
"Comment t'as fait ?!
- Ce n'est pas important, du moins ca ne l'est plus. Partons, toute cette ceremonie inutile m'a fait perdre mon temps...
- Et tu vas reussir à tout gérer ?
- Les règles sont faites pour, soeurette...Les Serpentis Venenifer sont de retour à présent... Pour de bon..."

Règles :

Obeissance et respect. Voilà une des règles les plus importantes.
Finesse et discretion. Sans ca, cet ordre ne serait rien.
Loyauté et traîtrise. L'une est recompensée, l'autre est punit à mort...

Hiérarchie :

Serapïs => Maîtresse de l'odre.
Scelestë => Seconde de l'ordre.
Serpentis Venenifer => Membres de l'ordres. Tous situés au même niveau.
Assertùs => Apprentis ne faisant pas encore partis de l'ordre.

Symbole :

Bague argenté representant un Ourobos.[/size][/center]
Revenir en haut Aller en bas
 
L'Ordre des Serpentis Venenifer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ordre de Mission
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» Réintégration de Fanmi Lavalas dans la course: l'ordre est formel
» Ordre repêchage 2011 + loterie
» [Templar] L'ordre des templiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ternoluis :: Général :: Les Clans, Guildes, Sectes de Ternoluis-
Sauter vers: