Un autre monde s'offre à vous
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pourquoi m'a-t-elle envoyé là ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyete Ombrenoire
Princesse Elfique
Princesse Elfique
avatar

Féminin Nombre de messages : 167
Rang du Royaume : Princesse des elfes
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille du personnage
Profession: Elementalist
Âge actuel: 18 ans humain
Pouvoirs spéciaux:

MessageSujet: Pourquoi m'a-t-elle envoyé là ?   Dim 3 Aoû - 11:44

Gravissant les marches une par une, la jeune elfe commençait à fatiguer. Une épée ceinturée à sa ceinture, et un petit bouclier, fait d'un matériau léger, sur le dos, Lyete avait été envoyé en ce lieu par sa mère, Clenalya Ombrenoire. Après avoir dormit à la belle étoile dans une partie sombre et inconnue de la forêt elfique, Lyete se devait d'emmener personne avec elle, pas même Xerox. Le temple dans lequel elle devait se rendre était au centre de cette forêt hostile, mais Lyete ne l'avait pas vraiment trouvé pour le moment. Elle avait juste aperçut des marches, et les montait, étant donné que c'était la seule piste qu'elle avait. Mais voila qu'a présent, la jeune elfe était en hauteur par rapport à la forêt. S'arrêtant un instant, et se retournant, Lyete observa cette immense étendue sombre et verte en plissant les yeux. Le retour s'avérerait difficile, si retour il y aurait. Reportant son attention sur sa marche, la princesse continua de marcher. Bien sur, il n'y avait aucun temple en haut, ça se voyait.. Tout ce qu'il y avait, c'était une dalle, une grande dalle, avec rien dessus.. Finissant son ascension quelques minutes après, Lyete s'assit sur la dernière marche, s'accordant un moment de répit avant de continuer. La vallée était belle, mais très mystérieuse. Comment Clenalya avait-elle prit connaissance de ce lieu ? Et pourquoi y avoir envoyé sa fille ? Lâchant un soupir, la jeune elfe se remit en route. Marchant sur la dalle, Lyete observait les nombreuses fissures sur celle-ci. Pas très patiente, l'elfe se mit à sauter à pieds joints dessus. Rien.. Défourrant sa lame, l'elfe la planta avec force dans la plus grosse des fissures. Un bruit vint résonner à ses oreilles. Mais elle n'eu nullement le temps de réfléchir plus longtemps. En effet, le sol se déroba d'un seul coup sous ses pieds. Avec un cri de frayeur, l'elfe tomba dans la pénombre.. Et finit sa chute en douceur, sur quelque chose d'assez mou. Et pas stable du tout. Etant dans le noir, Lyete décida de se servir de sa magie pour éclairer un peu tout ça. Heureusement que cette idée était venue lui effleurer l'esprit d'ailleurs. Faisant brûler au creux de sa main une flamme, un second cri de frayeur suivit. Elle était sur un tas de serpents.. Mais le feu étant un des éléments les faisant fuir, Lyete se retrouva bientôt les deux pieds sur un sol recouvert de verdure. Cherchant des yeux son épée, l’elfe la retrouva brisée sur le sol. Elle n’aurait peut être pas dut planter sa lame dans un sol dont elle ne connaissait pas les propriétés.. Pouvant à présent voir la pièce dans laquelle elle se trouvait grâce à sa magie, la princesse lui supposa un age de 600 ans. Passant sous une sorte d’arche, l’elfe changea de pièce. Elle était à présent dans une espèce de salle royale. S’avançant vers ce qui semblait être le trône, Lyete enleva le feuillage qui le recouvrait, pour y découvrir, gravé, des lettres de l’ancien langage elfique, qu’elle ne connaissait pas, bien sur. Il y avait donc eu des elfes ici, avant.. Observant les murs, et les effleurant du bout des doigts, la princesse commençait à angoisser fortement. Penchant la tête de coté en détaillant un étrange portrait effectué avec du sang d’animal, a présent bien sec et âgé, Lyete était plus que surprise. Cette elfe, représentée sur ce mur.. Ressemblait bien trop à sa mère pour l’ignorer ! Posant son doigt sur le mur, et suivant de la main les contours du visage de cette inconnue, l’elfe était de plus en plus troublée. Posant sa main entière sur le visage de cette femme, pour s’appuyer et souffler un peu, Lyete fut projetée violemment autre part. Dans sa tête, des milliers d’images défilaient. Il y avait eu une civilisation ici, avec un roi et.. Une reine. Mais ils étaient si simples, si affectueux, qu’ils se fondaient sans problèmes dans le peuple. Puis ils eurent un enfant, ou plutôt une enfant, et.. Et là, même Lyete ne saurait dire explicitement ce qui s’était passé. Les jambes tremblantes, l’elfe tomba sur le sol, rompant le contact avec cette magie, qui de toute façon, était aussi bien vieille pour continuer son récit d’images. Posant ses mains sur son visage, Lyete remarqua qu’elle pleurait. L’histoire de ce peuple, de ses ancêtres, était tellement.. Marquante.. Et triste aussi, qu’elle en était restée choquée, troublée et effrayée. Comment une simple enfant pouvait-elle un jour.. ? Essayant de reprendre son calme, l’elfe fut dérangée par des bruits lourds de pas sur le sol. Se retournant, et se relevant du mieux qu’elle le pouvait, Lyete eu a peine le temps de mettre son bouclier en protection avant qu’une lance ne vienne se ficher dedans. Sous le choc, la jeune elfe finit de nouveau plaquée au mur, le souffle coupé. S’écroulant à terre, commençant à craquer, elle releva les yeux vers l’inconnu. Un spectre.. La femme du portrait ! Sa mère ? Non, impossible..

« S’il vous plait, ne me tuez pas, s’il vous plait.. » fit-elle à mi-voix.

Le spectre tourna autour de Lyete, qui n’en pouvait plus. Soudain, il s’arrêta, et l’inconnue prit la parole, mais pas à haute voix, dans l’esprit de Lyete.

* Tu as vu l’histoire de notre peuple, petite fille.. Tu sais ce qui s’est passé, et tu sais qui j’ai perdu lors de ce.. Cataclysme. Tu sais qui je suis, et je ne veux pas te faire de mal, loin de là mon intention même.. Cependant, je suis navrée, mais j’ai besoin de toi, et de ton corps.. Le même sang coule dans nos veines, ça n’en sera que moins douloureux, crois moi..*

Ouvrant de gros yeux, Lyete se releva d’un seul coup, soudainement en forme.

« Comment ça vous avez besoin de moi et de mon corps, et qu’est-ce qui sera moins douloureux ?? »

Voyant le spectre se rapprocher dangereusement d’elle, Lyete esquiva de pas sur le côté, puis se mit à courir. Elle traversa des pièces et des pièces, entendant toujours dans son esprit le : « tu ne m’échapperas pas » de son ancêtre. Glissant sur une pierre, l’elfe se retrouva sur le sol, étalée sur le dos. Tout était perdu.. Tout ? Non, de la lumière, en haut ! Se relevant, Lyete prit son bouclier en main, puis le lança d’un mouvement sec du poignet. Traversant le plafond, et agrandissant l’ouverture vers l’extérieur, Lyete se hâta de monter sur des rocs, et même des ruines plutôt, afin de sortir au plus vite de cet endroit, lorsque le spectre vint se placer face à elle. Pâlissant, l’elfe se dépêcha de sortir, et fut plus rassurée en respirant l’air extérieur. A genoux sur l’herbe fraîche, elle était au milieu d’une plaine. Mais pas n’importe laquelle, elle la connaissait, celle la. Le cauchemar était finit.. Elle en avait des choses à raconter. Allant pour se relever, elle fut comme saisit au cœur. Le spectre venait de plonger sa main en Lyete, et le contact fut saisissant. S’écroulant au sol, Lyete suffoquait. Le spectre relâcha son étreinte pour finir par se mettre au dessus de Lyete.

*Ce ne sera pas long, crois-moi*

Cligner des yeux.. Voilà bien la dernière chose que Lyete avait faite volontairement. Le spectre ayant plongé en elle, l’elfe n’était plus elle. Son ancêtre avait une telle puissance d’esprit, que celui de Lyete fut emprisonné. Cette fusion, parcourut de quelques spasmes, se termina assez vite, comme l’avait prévu le spectre. Se relevant, les yeux clos, Lyete se massa doucement le poignet. Ouvrant les yeux, ceux-ci étaient devenus d’un gris doux, sage, et malicieux. Dépoussiérant ses vêtements, l’elfe alla se regarder dans un petit cour d’eau, non loin de là.

« Ma chère Selenya, il va falloir faire appel à vos souvenirs, et surtout bien vous concentrer.. Vous n’avez droit à aucune erreur, et vous le savez, il n’est pas loin, pas loin du tout.. »Avec un sourire beau et sincèrement amical, Lyete, alias Selenya se retourna, se dirigeant vers Alleris…

_________________

.. On s’en ira, on nous oubliera, ainsi soit-il .. Et tu seras, la suite de ma vie ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pourquoi m'a-t-elle envoyé là ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi la hyène rit-elle ? Parce qu'un fauve ne pleure pas.
» Pourquoi les femmes sont elles absentes à ce forum?
» NOTRE TERRE EST SI BELLE........POURQUOI L'ABIMER
» Pourquoi la vie est elle si compliquée ?
» Monochrome | Artémis (PM)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ternoluis :: Archives du Forum :: Corbeille-
Sauter vers: