Un autre monde s'offre à vous
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Histoire

Aller en bas 
AuteurMessage
Yria Skarm
Souveraine du Burdinuis
Souveraine du Burdinuis
avatar

Féminin Nombre de messages : 337
Age : 25
Rang du Royaume : Assassin
Spécialités : Les meurtres.
Date d'inscription : 10/09/2007

Feuille du personnage
Profession: assassin
Âge actuel: 24 ans
Pouvoirs spéciaux:

MessageSujet: Histoire   Mer 22 Oct - 21:28


Ternoluis



Chapitre 1 : L'origine du monde

Tout débuta lorsque des Dieux, connus par d'autres mondes, décidèrent de faire de cette terre nue un monde exceptionnel, qui ne ressemblerait à aucun autre. Ainsi, ils crèerent forêts, rivières, lacs, montagnes, deserts, plaines...Ce monde sans nom etait à présent beau et vaste, près à acceuillir plusieurs espèces. Chaque Dieu créea l'espece qu'il souhaitait voir habiter cette terre. Ainsi, les elfes furent crées par une Déesse folle de la beauté. Ces êtres etaient tous beaux, presque parfaits, ce qui en agacera plus d'un...Ils ont des oreilles pointues, et vivent dans les forêts. Ils ont un art et une culture à part, vivant en harmonie avec la faune et la flore. Ce sont également de forts guerriers ou mages, possédant une grande force mentale. Un autre Dieu, plus sournois, décida de créer des êtres maléfiques, tels que les orcs ou les démons, qui serviraient de contraire aux elfes, car un monde sans oppostions n'etait pas intéressant selon lui... Des créatures mythiques furent également créées, telles que les fées ou les dragons, qui auraient une maîtrise fabuleuse de la magie. Un Dieu, décida alors de faire une autre espece, plus petite, qui sauraient travailler la pierre avec perfection et qui seraient de rudes guerriers, les nains... Pour finir, une Déesse créea une race au milieu de toutes ces especes, les humains... Cette espece saura s'adapter à tout, ce qui en fait un peuple important. Toutes ces especes créees, les Dieux les repartirent donc géographiquement...Les elfes dans les forêts, les nains proches des montagnes, les êtres maléfiques dans des terres sombres, les creatures mythique dans des terres prospères ou dans les montagnes pour les dragons, et enfin les humains sur des terres nues... C'est là que l'histoire de Ternoluis débute réellement...

Chapitre 2 : Ternoluis

Cette terre où plusieurs races vivaient n'avait cependant toujours pas de nom. Chaque espece restait dans leurs terres natales, ce qui n'etait pas specialement fabuleux. Les humains vivant dans le Sud furent les premiers à créer un langage à part entière. Les autres peuples étant encore plus primitifs, ce furent les premiers hommes qui partirent de leur terre natale. Ceux-ci prononçerent, dans cette langue disparue aux sonorités encore présentes par leurs descendants, ces trois mots lorsqu'ils virent les merveilles dont recelaient le continent au-delà de leur terres ardentes :Taren al Lauis, soit la Terre des Dieux. L'oeuvre des dieux, où seuls ceux-ci pourraient vivre...Ces hommes s'installèrent dans le Nord, et s'y établirent, jusqu'à ce que certains retournent dans le désert. Des humains occupaient déjà les lieux à l'arrivée des hommes du Sud, mais étaient aussi peu civilisés que les autres peuples, bien que les elfes fassent déjà montre d'intelligence...

Chapitre 3 :
La prospéritée des elfes

Au fil des années, les elfes devinrent un peuple prospère, qui cependant ne sortait jamais de leurs forêts. Leur société n'etait pas très organisée, ce qui tourna vite-fait au désastre...Certains voulaient le pouvoir, d'autre les renverser. Un jour, une elfe toute jeune en eu marre. Elle se nommait Lyfylaen. Elle etait grande pour son âge, et très mince. Elle décida de partir de la forêt, ce qui choqua enormement le peuple elfique. Tous la considererent comme une moins que rien, une traître...L'elfe partit donc, et se mit à errer sur le terre, jusqu'à arriver aux montagnes. Resignée, elle décida d'y monter. Elle commenca donc son ascension, mais alors qu'elle etait en train de se hisser vers un endroit un peu droit, sa tête rencontra un museau ecailleux. Un enorme museau écailleux. Elle poussa un cris de frayeur, et se lacha. Elle chuta, vite, très vite, trop vite... Elle voyait le sol se rapprocher à une vitesse affolante, lorsqu'elle se retrouva entre des griffes. Ouvrant de grands yeux, elle leva la tête, et voyant la créature qui la portait, elle se mit à hurler. Celle-ci la contacta alors mentalement.
~ Pas de panique petite créature aux oreilles pointues, je ne compte pas te manger...~
Lyfylaen resta abasourdie par cette nouvelle. Cette créature pouvait donc communiquer par la pensée.
~ Qui es-tu ? Et qu'es-tu ?, lui demanda-t-elle mentalement.
_ Je suis une dragonne...Et toi, petite créature, qu'es-tu donc ?
_ Une elfe..
_ Qu'est-ce ?
_ Les elfes vivent en harmonie avec la nature...Nous savons également nous battre...
_ Et pourquoi es-tu ici alors ?
_ La société elfique à beaucoup de problèmes...C'est devenut l'enfer là-bas...
_ Mais il faut changer ca ! s'exclama la dragonne
_ Oui, mais comment ? Je ne suis qu'une simple petite elfe...
_ Pas si sur...~
Au lieu de la ramener vers le sol, la dragonne se dirigea vers le milieu des terres. Toutes deux survolèrent entierement Ternoluis, et Lyfylaen fit la rencontre de toutes les races l'habitant. Elle eu des problèmes avec les êtres maléfiques, et si la dragonne, n'avait pas été là, elle ne serait surement plus de ce monde. Au cours de leur voyage, elles firent connaissance et apprirent à avoir confiance l'une en l'autre. Bientôt, un puissant lien les unirent. C'est alors que Lyfylaen, ayant grandit mentalement et physiquement, décida de rentrer au royaume des elfes. Accompagnée de sa dragonne, les elfes n'osèrent pas s'interposer. Ils la devisagèrent tous. L'elfe ne reconnaissait plus les lieux. Un edifice, un palais, avait etait batit alors que personne ne l'habitait. Lyfylaen y entra, et prit place sur le trône. Reconnaissant la bravoure et les actes que cette jeune elfe avait accomplis, le peuple elfique accepta que ce soit elle qui monte sur le trône. Toujours en compagnie de sa dragonne, l'elfe fit prosperer son peuple, et se maria. A son malheur, lorsque sa dragonne eu envie de retourner voir les siens pour un moment, elle se fit attaquer par un dragon beaucoup plus sauvage à son retour, qui n'avait pas apprecié tout ce qu'elle avait raconté aux autres. Elle mourrut alors, et tomba dans la mer. Chez les elfes, Lyfylaen perdit egalement la vie tellement elles etaient liées. Son mari eu un chagrin epouvantable, car l'elfe attendait un enfant. Déboussolé, sans vie, il ne savait plus quoi faire jusqu'au jour où un soir, alors qu'il se promenait dans les jardins, il vit un enfant abandonné. Il décida de l'adopter, et retrouva le sourire. Il nomma alors son fils adoptif Silmadien, Silmadien Ombrenoire...Il l'éduqua pour regner, et lorsqu'il mourrut à son tour à cause d'une flèche lors d'une attaque des êtres maléfiques, ce fut Silmadien qui monta sur le trône...Il se maria également avec une elfe guerrière, Clenalya, qui devint la reine Clenalya Ombrenoire. Tout deux avaient des pouvoirs : Silmadien le gardien de la flamme, et Clenalya la déesse de l'eau. Ils eurent trois enfants, mais malheuresement celle-ci se fit tuer par une meurtrière, Yaena. Des années passèrent durants lesquelles la famille Ombrenoire se fit décimer entierement, sauf leur seconde fille, Lyete, qui fera, peut-etre une apparition...

Chapitre 4 : L'Hortonur

Le royaume d'Hortonur fut créé, il y de cela bien longtemps, alors que la plupart des peuplades se tournaient déjà vers la civilisation. La plupart des hommes du nord et du sud, ceux du désert et ceux des plaines, se réunirent sous la même bannière et fondèrent leur capitale, Hortonur l'Imprenable. Le royaume évolua vers des valeurs nouvelles, perdant tout liens avec les humains nomades qu'ils étaient auparavant, alors que les liens avec le peuple elfique se faisaient plus forts. Les humains prospéraient, en de voies nouvelles, mais leur civilisation grandissait, encore et encore, avec la construction de nouvelles villes. Le commerce se développa, tissant des liens avec les autres peuples, notamment les Créatures Mythiques, qui apportèrent leurs savoirs et leur savoir-faire aux humains. Malheureusement, la nature humaine est ce qu'elle est, au fur et à mesure, leur civilisation leur apportait les fruits de leur évolution, mais ils en voulaient toujours plus. Les liens avec les de elfes, se transformèrent bientôt en une protection, qui fit perdre aux humains les dernières valeurs qu'ils possédaient encore, pour sombrer à jamais dans un lent déclin, causé par la soif de puissance et la cupidité.Tout bascula, lors de la mort d'un roi humain, sans femme, sans héritier, nul ne pouvait prendre le royaume en main, et pour qu'il ne sombre dans la débauche, les elfes mirent l'un des leurs, un sage guerrier sur le trône. Les humains du sud, issus des peuplades du désert, qui s'étaient mal accoutumées à cette évolution, retournèrent à leurs origine, repeuplant le désert que seuls quelques rares tribus n'avaient quittés. L'Esmer devint une province de l'Hortonur, provinces on ne peut plus indépendante. Alors que les hommes du désert reprenait leur ancienne vie, les hommes du nord, s'empâtait de plus en plus sous la protection elfique, rien ne pouvait leur arriver, avec ces brillants guerriers des forêts pour veiller sur eux. Les années passèrent, et ce qui était au début une atmosphère agréable de calme et de confort, devient bientôt flagrant qu'une sorte de débauche s'installait. Cela finit par alarmer les elfes, d'autant que l'Esmer devenait remuant, là-bas, dans le désert, où nul n'osait s'aventurer, on racontait qu'il se tramait de nombreuses choses...Scandale dans la capitale, le jeune roi, encore sans héritier mourut, on raconte que c'est un poison qui lui aurait déchiré les entrailles. Seule sa femme, Clifala, d'une grande beauté mais d'une suprême stupidité en ce qui concernait la direction que devait prendre un royaume, resta sur le trône. Sous sa direction, et sous la direction du Conseil qui ne réagissait que peu, Hortonur sombra. C'est en cette période troublée qu'un jeune prince du désert, Raphael Sorel, se présenta devant la reine et proclama l'indépendance de sa terre natale, le désert du Burdinuis. La chose se fit inquiétante, quand on apprit qu'outre les quelques relations commerciales qui subsistaient, les frontières étaient fermées. Les elfes réagirent enfin, et leur roi, après s'être arrangé pour pousser une jeune femme, Ehinillia Istelis, sur le trône, brulèrent tout les anciens traités de paix, d'alliance et de protection. Alors que le royaume, sérieusement gangréné par le banditisme et la corruption, tentait de garder la tête hors de l'eau.

Chapitre 5 : Le Burdinuis

Edjer: nom originel du Burdinuis, nommé par ses premiers habitants, humains alors les plus civilisés de leur ère. Le nom de Burdinuis fut adopté dès l'époque de l'Infamie, alors que le trône de l'actuel Hortonur accueuillait un elfe, ce qui fut considéré par les humains originaires du Sud s'étants établis dans ces contrées du Nord comme une trahison à leur espèce. Fuyant le royaume alors civilisé, ils revinrent sur leurs primes terres, celles du désert, où quelques peuplades étaient tout de même restées, ne s'adaptant que modérement aux changements provenants des peuples du Nord. Se rebellant contre l'Hortonur, cette insurection que l'on pouvait croire dirigée contre les elfes également poussa les hommes du désert, alors nommé 'Burdinuis', en l'occurence 'berceau', en référence aux mythes de l'antique Edjer, où naitrait symboliquement la panuition divine à infliger à l'Hortonur, à s'allier aux elfes dans leur combat contre leurs anciens pairs, au sang mélé, du Nord, avec l'aide du Royaume Sombre, déjà farouchement et ouvertement opposé aux humains d'Hortonur pour des motifs territoriaux. Les elfes parvinrent à défaire les troupes du Nord, mais le Burdinuis ressortit bredouille de ce long conflit. En retour, plus tard, les hommes du Nord organisèrent une vendetta contre le Burdinuis, qui tomba entre ses mains, tandis que les peuples elfes se battaient farouchement contre les créatures mythiques. Sans aide, le Burdinuis resta longtemps directe possession de l'Hortonur, jusqu'à ce que des hommes apparaissent et parviennent à 'prostituer' leurs terres contre le simple protectorat. Cette poignée d'hommes, tous issus des peuples qui ne migrèrent dans le passé vers le Nord, avaient pu évoluer librement depuis la mystérieuse cité de Jilladr, seule que l'Hortonur n'avait découverte, et las des conflits urbains menés contre le royaume du Nord se décidèrent à faire des concessions, alors qu'il portaient dans leur sang les gènes de ceux qui dirigeaient cette terre dans les Temps Anciens. L'un d'eux, du nom de Sharahman Skarm, un des derniers des lignées royales burdinuisiennes, époux de la jeune et belle Nattes héritière des terres de l'Est extrème du Burdinuis, alors possession du Soyaume Sombre, parvint à faire lâcher prise quelques decennies à l'Hortonur, mais ses efforts se dissipèrent lors de son assassinat. Ayant tracé la voie à une nouvelle force prônant l'indépendance, et usant de moyens officieux des plus efficaces, alors que l'entreprise de l'assassinat était au sommet de son art sur ces terres dont il était originaire et qui prouva son importance dès l'Infamie, elles obtiennent finalement l'indépendance du Burdinuis, incarnée par le descendant de l'instigateur de ces factions puissantes et organisées, Kakikouloukiam Skarm, nommé Raphael Sorel.

Chapitre 6 : Les citées naines

Les nains forment un peuple de guerriers travaillant la terre. Jusqu'à présent, aucun d'eux n'est sortit de leur citée, qui paraît-il sont magnifiquement bien travaillées. Ils sont d'excellents forgerons, et travaillent à merveille la pierre. Ils n'ont aucunes relations avec les peuples exterieurs pour le moment, et suite à la mort de leur roi sur un champ de bataille, ils sont encore plus renfermés et peu aptes à s'ouvrir au monde.

Chapitre 7 : Les êtres maléfiques redoutables

Les êtres maléfiques, au contraire de ce qu'on put penser les autres peuples, avaient également développés leur société. Ces créatures sont composées de démons, d'orcs, d'elfes noirs, et bien d'autres...Ils batirent leur capitale, aisni que d'autres villes et villages. Ils ont toujours adorés détruire et tuer tout ce qu'ils pouvaient, cependant, jamais ils n'avaient changés de souverrain jusqu'au jour où une jeune femme au tempérament sadique et dur, Gwenaëlle, provoqua celui-ci pour un combat afin d'avoir sa place. A la surprise des êtres maléfiques, elle n'eu aucune difficultées à l'anéantir. Sa place sur le trône lui fut alors donnée, et elle l'occupe désormais. Mais elle semble avoir quelques dificultés à se faire respecter et à diriger son peuple.

Chapitre 8 :Les créatures mythiques


Les créatures mythiques ont dévellopées depuis le début une intelligence remarquable. Elles construiserent très rapidement des edifices et un système hierarchique légerement à part. Le roi ou reine des créatures mythiques serait soit un dragon, soit une fée, soit tout autres créatures. Pour eux, tout le monde peut monter sur le trône tant que son coeur est pur et que bien sur, ce soit une créature de leur royaume. Peu de créatures sortent du Royaume, ce qui fait qu'il est assez isolé du reste de Ternoluis...Peut-etre que le nouveau roi ou la nouvelle reine remediera à ca...







Histoire crée grâce aux anciens membres, notamment Sorel, Ehinillia et Yria.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ternoluis :: Général :: L'Histoire-
Sauter vers: